Mexique: Lopez Obrador ne veut plus de l’aide militaire américaine

Voici deux émotions qui cohabitent simultanément dans le visage du président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador. 

  • Le côté droit du visage est associé usuellement à la carrière, au monde extérieur ainsi que la relation avec l’autorité.
  • 1- Le côté droit affiche un sourire observable par la commissure de la lèvre qui s’élève.
  • 2- Ce sourire est occasionné par la contraction du muscle zygomatique et se remarque par la pommette bien ronde et proéminente à la hauteur du nez.
  • 3- La contraction du muscle zygomatique rehausse la commissure de la lèvre et exerce une pression sur la paupière inférieure en fermant partiellement l’oeil.
  •  4- Le strabisme oculaire temporaire entre les deux iris est le signe d’une situation ambiguë de la part du président. 
  • Le côté gauche du visage est associé généralement à la relation avec la famille, les relations au travail ainsi que les partisans d’un même clan.
  • 5- Du côté gauche le sourcil est légèrement rehaussé agrandissant ainsi l’ouverture de l’oeil. Cette ouverture intensifie l’émotion associée à cet hémisphère du cerveau.
  • 6- L’atonie musculaire affaisse la joue gauche, elle abaisse légèrement la commissure de la lèvre et exprime une certaine tristesse. 

L’ensemble du visage affiche un conflit entre l’hémisphère droit et l’hémisphère gauche par deux expressions dissemblables. C’est un conflit entre le dit et le non-dit, entre le monde extérieur et l’environnement personnel.

Pour Charles Darwin, cette expression asymétrique est associée à la colère. Pour le Dr Paul Ekman, cette expression de mépris est classifiée séparément. 

Ce qui est certain, ce faux sourire n’exprime pas la joie, mais bien une ambivalence au sujet d’une situation conflictuelle.