Un nouveau regard sur Freud, Jung et Adler

Avec Sigmund Freud, Carl Gustav Jung et Alfred Adler, nous avons une gradation dans la largeur des visages qui jette un nouveau regard tout en approfondissant un peu plus nos connaissances actuelles sur la morpho-psychologie.

Freud a un visage très allongé avec une hauteur du double de sa largeur. Noter que les deux côtés du visage forment des lignes droites parallèles. Ce qui fait de lui un visage fortement rétracté, donc longiligne.  

Freud est le pionnier qui a jeté les bases de la psychologie moderne avec sa psychologie des profondeurs. Par introspection, il a investigué sur cette énergie vitale qui nous anime tous à l’intérieur de nous et qu’il attribuait en son temps à l’énergie sexuel. Véritable précurseur dans son domaine, il a reçu le titre du « Père de la psychologie moderne » et il fait toujours figure d’autorité dans son domaine. Cette description correspond parfaitement aux visages rétractés tels que décrits par le Dr Louis Corman. (Voir personnalités sélectes)

Avec Sigmund Freud, Carl Gustav Jung et Alfred Adler, nous avons une gradation dans la largeur des visages qui jette un nouveau regard tout en approfondissant un peu plus nos connaissances actuelles sur la morpho-psychologie.
Freud a un visage très allongé avec une hauteur du double de sa largeur. Noter que les deux côtés du visage forment des lignes droites parallèles. Ce qui fait de lui un visage fortement rétracté, donc longiligne.
Auteur et illustrateur Daniel Thérien

Jung a un visage de largeur moyenne et de forme ovale, il cherchait l’équilibre entre les opposés que sont les introvertis et les extravertis, entre les connaissances actuelles et passées. Les archétypes sont un autre élément dominant de sa littérature. Il tenait compte autant des enseignements empiriques que du développement de la science moderne. (Voir personnalités relationnelles)

Adler pour sa part a un visage large et une vision extravertie du monde. Il a mis au jour l’importance de l’influence sociale dans la compréhension des mécanismes qui nous anime tous de manière subconsciente. C’est en interagissant avec son environnement qu’il a poussé plus loin les limites de notre connaissance sur la psychologie humaine. Il considérait l’homme dans son ensemble en incluant son environnement social. Cette vision globale est typique au visage ouvert. (Voir personnalités ouvertes)

Ainsi, Freud a ouvert la voie à la psychologie moderne par son introspection et son autoévaluation. Jung est celui qui a fait le pont entre les connaissances ancestrales et le développement de la science actuelle. Et Adler a trouvé une utilisation pratique qui tient compte de l’environnement et des valeurs sociales de l’individu. 

Cette capacité de distinguer un visage long d’un visage large nous offre la possibilité d’harmoniser notre discours dans nos relations interpersonnelles en tenant compte des caractéristiques qui nous unissent ou nous séparent. 

Avec un peu d’expérience, vous discernerez même les visages de largeur moyenne comme Jung à la recherche d’équilibre entre la fermeture ou l’ouverture du monde qui nous entoure.

Regarder un visage, c’est comme lire dans un grand livre qui s’éclaircit un peu plus avec l’observation de nouveaux visages.