Déchets exportés à l’étranger: inconfort de la ministre Catherine McKenna

Le photographe Adrian Wyld met en relief les subtilités des contractions musculaires du visage par le jeu d’ombre et de lumière.

L’inconfort de la ministre de l’Environnement Catherine McKenna se voit par :

  • 1- La contraction des muscles verticaux entre les sourcils; (souci)
  • 2- Les rides horizontales à la grandeur du front; (anxiété)
  • 3- Le creux vertical dans la joue gauche et autour de la bouche; (stress)
  • 4- Son regard avec une lourdeur qui écrase son iris; (exaspération)
  • 5- La texture de la peau a perdu son apparence lisse et dilatée.

Allant progressivement d’un simple souci, à l’inquiétude, à l’anxiété, à l’angoisse ou à la terreur, la gradation de la peur s’observe par l’intensité des contractions musculaires. 

Entre 1 et 5, à combien évaluez-vous son inconfort ? 

Daniel Thérien, expert judiciaire en biométrie faciale, comparaison de visages, reconnaissance faciale, rapport d'expertise à la Cour, auteur, conférencier, atelier, cours, formation, consultation sur la morpho-psychologie, le regard les micro-expressions.
Photo d’Adrian Wyld, Publié le 29 mai 2019, Lapresse.ca
Étiqueté , , , , , ,