Theresa May s’efface et passe le Brexit à son successeur

Le sourire de Theresa May en dit long sur cette photo prise par John Thys.

Cette bouche parfaitement rectiligne n’exprime aucunement la joie. Cette expression d’amertume concorde à merveille avec l’impasse du Brexit et le texte de Édouard Guihaire paru dans Le Devoir.

  • 1- Les muscles du menton sont contractés rehaussant la lèvre inférieure tout en arrondissant sa forme au relief bosselé. Ce type de moue est généralement associé à une rétention des actions physiques.
  • 2- Les deux lèvres sont poussées vers le haut formant deux rides horizontales en dessous du nez. La base et les ailes du nez sont aussi légèrement remontées contribuant aussi à une occlusion nasale partielle. (amertume/dégoût)
  • 3- Les trois creux à droite de la bouche sont le résultat de contractions musculaires fortes donc un stress important.
  • 4- Les yeux partiellement fermés avec des pattes d’oie de chaque côté laissent présager un vrai sourire, par contre, toute la tension musculaire entourant la bouche indique le contraire. 

L’expression de la joie en public sert souvent à dissimuler une émotion que l’on aimerait gardée pour soi, mais qui s’amalgame pour former sur cette photo, un sourire plein d’amertume.

This image has an empty alt attribute; its file name is Separateur.png
Étiqueté , , , , , , , , , , , ,