Rapport biométrique du Capitaine Rochard

EST-CE POSSIBLE D’IDENTIFIER LE « SOLDAT INCONNU » SUR UNE PEINTURE DE 1915 ?

Il arrive parfois que certaines demandes de comparaison faciales soient inusitées.

Après l’acquisition de la toile en 1982, une investigation est entreprise par le Capitaine Pierre-Michel Béna pour identifier le « Soldat Inconnu » (peinture de Pierre-Vincent Galle, 1915).

Dans la situation présente, le grade de Capitaine sur l’uniforme donne déjà les premiers indices.

En 2016, la comparaison faite avec une photographie du Capitaine Rochard est convaincante.  Le portraitiste a accompli un travail remarquable puisqu’il a respecté rigoureusement les proportions faciales en plus de reproduire avec précision les asymétries du visage sur la toile. C’est ce que révèle la comparaison faciale des visages avec une technique scientifique éprouvée.

Dans le cadre des commémorations du centième anniversaire de la Première Guerre mondiale, je cite le journaliste Jean-François Perret

Le tableau est offert par Pierre-Michel Béna à Danielle Wagner, petite-fille du « Capitaine Rochard ». Elle réside en Vendée. La longue quête du Messin est terminée. « Émotion partagée », dit-il. 

« C’est une histoire absolument formidable », confie la petite-fille de l’officier Rochard. Les larmes ne sont pas loin. Le Capitaine a retrouvé son nom. Et sa famille. En terre vendéenne.

Consultez l’article : « Le Journal du Centre » (Paris)