Reconnaissance faciale et apprentissage profond

RECONNAISSANCE FACIALE ET APPRENTISSAGE PROFOND

Notre visage change, évolue et se transforme en fonction des expériences de vie, du type d’environnement, de l’âge, d’accident, de chirurgie ou d’hospitalisation prolongée.

L’ajout de l’intelligence artificielle dans les logiciels de reconnaissance faciale vient changer la donne. Cette technologie apprend d’elle-même en actualisant constamment nos données biométriques. Que l’apparence physique change, se métamorphose ou vieillisse, le logiciel s’adapte à chaque utilisation du système qui se veut évolutif.

L’expression des émotions et les mimiques faciales typiques à chaque personne s’ajoutent aux nouveaux systèmes d’identification de masse.

Avec le lancement de son iPhone X, Apple innove avec son logiciel Face ID muni d’un système infra rouge. Cette approche avant-gardiste prend l’empreinte faciale dans les endroits éclairés, ombragés ou sombres en plus d’être dotée d’une modélisation en 3D du visage.

Présent lors des Grammy’s Awards 2018, le système de reconnaissance faciale Watson de IBM a fait l’analyse de cinq heures de vidéo en direct des vedettes, captant cinq émotions différentes, leurs gestuelles et leurs couleurs. (http://watson.grammy.com/)

Rapidement, les systèmes d’identification accroissent leur performance en greffant plusieurs logiciels spécialisés comme, la biométrie de l’iris, notre empreinte digitale, la détection de la voix. Avec plus de paramètres biométriques, l’identification individuelle se peaufine. Présentement, des chercheurs sont à penser au prélèvement de l’ADN d’un individu lors du passage aux douanes.

Yoshua Bengio, chercheur de l’année en intelligence profonde, attire notre attention « il semble impossible de prédire où cette technologie va nous conduire ni qui va l’exploiter en premier ».

Sylvain Martel, directeur à l’école Polytechnique de Montréal, a produit un nanorobot tueur de cellules cancéreuses qui s’est avéré efficace sur les souris de laboratoire.

Il existe aussi en robotique des armes de guerre miniatures avec une technologie dite « intelligente ». Cette technologie furtive qui se tient dans une main est apte à reconnaître une personne recherchée, à s’en approcher et à lui faire éclater une charge explosive en plein visage.

Laquelle aura préséance, la santé humaine avec la joie de vivre ou la guerre avec la souffrance qui l’accompagne ?